Aux sources de la Grande Côte

Une fois place des Terreaux (1er arrondissement) vous n’êtes plus très loin. Remontez la place pour avoir la fontaine Bartholdi à votre droite. A l’extrême fin de la place des Terreaux et au début de la rue d’Algérie, vous avez une petite intersection. Tournez à droite et prenez la rue Sainte-Marie des Terreaux. Dans le prolongement il y a une volée de marches. Empruntez cet escalier qui vous conduit jusque sur la place des Capucins. Profitez-en pour passer au centre de l’Église de Scientologie qui a pignon sur rue. Vous ne pouvez pas le rater : une grosse pancarte bleue sur laquelle est écrit en lettres majuscules noires SCIENTOLOGIE, sans aucune ambiguïté, est accrochée sur la façade au dessus de la porte. Des adeptes se font un plaisir de vous recevoir et de vous baratiner avec toujours en arrière pensée l’espoir de vous convertir. Laissez derrière vous ce refuge « spirituel » dressé sur votre chemin, dépassez le bar à vins – dont la façade, durant la période de travaux qui a précédé l’ouverture du rade, était entièrement recouverte par un gigantesque collage que j’ai appelé Couple (voir page Annexes : peintures murales & collages) – pour tourner tout de suite à gauche sur la rue Sergent Blandan et de prendre la première à droite. Et en principe, vous voilà au bas de la Montée de la Grande Côte.

Veine urbaine dont les larges marches d’escalier lui confèrent l’apparence d’une gigantesque colonne vertébrale épousant les formes et les courbes de la colline laborieuse de Lyon, la Montée de la Grande Côte relie le quartier des Terreaux (1er arrondissement) au plateau de la Croix-Rousse (4e). Cette large artère piétonnière, par rapport aux rues sinueuses et étroites qui s’enroulent autour de la colline, fut jusque très récemment un filon pour les amateurs de Street Art. Au fil de l’ascension de nombreux pochoirs, des slogans contestataires et des collages  – principaux moyens et techniques d’expression des Street Artists – se succédaient de chaque côté de la rue. Parfait exemple de la cohabitation entre urbanisme et art de rue, la Montée de la Grande Côte révélait le dynamisme du mouvement Street Art à Lyon. Les façades et les murs de cette rue ne renvoyaient pas aux clichés des cartes postales où tout est si propre, si parfait et si lisse que l’on peut se demander si il y a de la vie quelque part. Ces murs et ces façades aux couleurs claires et crémeuses étaient devenu, malgré eux et grâce à la créativité des Street Artists, les supports privilégiés d’une exposition collective éphémère en plein centre de Lyon. Et ce à quelques centaines de mètres, à vol d’oiseau, du Musée des Beaux-Arts. Exposition pas très légale mais qui insufflait un supplément d’âme.

Zone d’expression libre, la Montée de la Grande Côte ne ressemblait à aucune autre rue de Lyon. Investies par des Street Artists leur apportant une bouffée d’originalité, de subversion, les façades des maisons et appartements de la Montée de la Grande Côte ont été repeintes dans le courant de l’année dernière si je me souviens bien. Sous les nouvelles peintures avec lesquelles on les a recouvert, ces dizaines de pochoirs méritaient certainement un autre traitement. Pourquoi ne pas préserver l’éphémère ? Pourquoi les services municipaux s’acharnent à tout prix à faire disparaître ces pochoirs, collages et peintures sous leurs coups de pinceaux ? Surtout lorsqu’ils se contentent de les badigeonner à la hâte. De cette manière les murs, pour le coup, font vraiment sales.  La dernière fois où je suis retourné à la Montée de la Grande Côte, il ne restait presque plus rien de ces pochoirs et collages. Les  oeuvres et ces artistes lyonnais rattachés au mouvement Street Art méritent évidemment plus de considération et de visibilité dans les rues de Lyon. Mais quoi que l’on dise, cette rue n’a plus le même visage et tout ça est bien dommage. Alors, à vos bombes… Prêts ?


Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s