Street Art à Istanbul

D’une semaine passée à Istanbul début août, j’ai ramené dans mes bagages plus d’une centaine de clichés d’œuvres Street Art. Il faut dire que certains quartiers ne manquent pas de pochoirs.

Streetartistanbul

Ah ! Istanbul ! Des centaines de minarets élancés vers le ciel qui hérissent la ville ; les dômes et les coupoles de mosquées aussi célèbres que la mosquée Bleue et que Sainte Sophie surgissant et s’extirpant de la brume permanente stagnant au ras des eaux du Bosphore que surplombe le palais de Topkapi ; la Tour de Galata qui offre un panorama unique sur cette ville tentaculaire qui s’étend sur deux continents (Europe & Asie) ; le Vieux Bazar, le Grand Bazar et le Bazar égyptien… voilà en gros pour les visites touristiques. Pour le parcours des grands classiques – et les autres joyaux architecturaux que compte la ville d’Istanbul.

Where is the Street Party ?

Pour ne pas perdre les bonnes habitudes j’ai arpenté – à pied – le cœur de cette mégalopole. Profitant des visites pour m’enfoncer dans les rues ruelles et venelles des quartiers jouxtant les monuments. Pour partir à la recherche de quelques pochoirs éventuels. Et le résultat – à la fois par le nombre de pochoirs dégotté (plus d’une centaine) et la diversité des sujets – est allé au-delà de mes espérances.

À force de marcher – toujours guidé par ce seul hasard – dans une ville complètement inconnue, je suis tombé sur un premier pochoir dans le quartier de Karakoÿ (s’étalant sur les pentes tout autour de la Tour de Galata). Qui a été le premier d’une longue série de découvertes dans ce quartier populaire. De loin en loin les murs des magasins ouverts sur la rue sont devenus un support de travail pour certains Street Artists stambouliotes.

L’autre coin où trouver des pochoirs – ou plutôt devrais-je dire « L’autre coin où j’ai trouvé des pochoirs » – est situé dans l’Istanbul Moderne. Tout autour de l’Istiklal Cadessi, la très longue et très très très fréquentée avenue principale, qui grouille d’une véritable marée humaine à partir de 19 h. Dans les dédales des rues attenantes à ce grand axe piétonnier les murs – et parfois des murs entiers – sont investis par des Street Artists qui les ornent au pochoir de portraits de visages et de slogans en turc – qu’il me faudra faire traduire avant de les mettre en ligne.

Voilà pour les quelques infos… pour vous situer un peu les lieux. Ensuite venez découvrir ces quelques instantanés du mouvement Street Art à Istanbul.   

Istanbul Zone

Sultan sur son âne...

... et sa suite.

Empreinte digitale

Nue sous le voile

Jimi Hendrix

Michaël Jackson

Gorille à la rose

We are animals

Masques (1)

Masques (2)

Masques (3)

Masques (4)

Rap-boy

Beware! She wolf

Hello stranger (Nathalie Portman)

Wake-up world...

Geisha (1903)

Terreur nucléaire

Lumière nucléaire

Radioactivity

Fresque

Fresque... (suite)

M. C.

Pandas hallucinogènes

Escargot

Travaux

Wc Donald's

Eyvallah

Lord Spyke

Dans les yeux

Chat maigre

Super Mario

Super Mario (détail)

Mouche

Douleur (détail)

Douleur

Que se vayan todos (Qu'ils s'en aillent tous !)

Amy Winehouse (collage)

Marilyn (collage)

KNX à Istanbul (collage)

DIE ! Die ! DiE!

Luna Tic-Tac (rose)

Luna Tic-Tac (vert)

Même les skins posent à Istanbul...

Anti Nazi

7 UP

Champignon

2 commentaires pour Street Art à Istanbul

  1. martha dit :

    c est une pure merveille, je viens de faire un magnifique voyage a Istanbul, une nouvelle ville a travers ton travail, n arrete jamais…….bisous

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s